Language

Corrosion des tuyaux en cuivre

Les tuyaux en cuivre sont souvent utilisés dans les constructions de nouvelles propriétés. Il n’y a pas si longtemps, les tuyaux en cuivre étaient considérés comme les tuyaux de choix parmi les matériaux de conduites d’eau. Ils disposent de parois internes nettement plus lisses que celles des canalisations en fer. Ainsi, le calcaire trouve moins de surface d’accès pour s’y déposer et s’incruste donc beaucoup moins dans les conduites en cuivre.

Idéalement, une mince couche de calcaire se forme sur la paroi interne du tuyau, ce qui protège le cuivre contre la corrosion. Mais si il y a trop de calcaire dans l’eau, les canalisations auront tendance à s’obstruer avec le temps.

Corrosion

Si au contraire, il y a trop peu de calcaire dans l’eau, cette dernière sera considérée comme douce. Une couche protectrice ne pourra alors se former que dans une moindre mesure, ce qui peut aussi aboutir à la corrosion des tuyaux. Par ailleurs, si l’eau reste trop longtemps dans un tuyau, l’oxygène commence à se dégazer. Ceci est également une autre cause du processus de corrosion.

L’oxyde de cuivre (CuO ou plus rarement Cu2O) se forme et le cuivre réagit avec l’oxygène dissous dans l’eau. Si de grandes quantités d’oxyde de cuivre se forment dans les tuyaux, ceci mène souvent à une coloration légèrement verte de l’eau. N’importe quel dépôt de calcaire, par exemple sur les régulateurs de jet des robinets, peut présenter cette lueur verdoyante typique du cuivre.

Les impuretés métalliques dans l’eau peuvent mener à une corrosion de contact. Ceci arrive par exemple lorsque des particules de rouille du réseau publique de distribution d’eau se retrouvent dans les canalisations. La rouille et le cuivre forment alors un élément galvanique, ce qui mène à la corrosion par piqûres dans le pire des scénarios. Cette forme de corrosion ne peut qu’être mitigé par Merus puisque l’élément galvanique est généralement trop puissant dans le cas du cuivre et du fer (0.8 V de différence de potentiel). Le phénomène de corrosion de contact peut très bien être observé dans les gouttières en cuivre. Si un clou de fer est coincé dans la gouttière et que c’est humide, le clou rongera le cuivre et la gouttière perdra de son étanchéité.

Résultats

L’anneau Merus est capable d’éliminer le calcaire et de ralentir, voir d’éliminer complètement la corrosion due à une eau douce ou stagnante (une eau douce qui ne circule pas ou très peu). Ceci est reconnaissable après un certain temps car la coloration verdâtre disparaît, et l’eau qui s’écoule devient complètement claire.

On peut penser que les déclarations sur le calcaire et la corrosion sont contradictoires. Une mince couche de calcaire est souhaitée à l’intérieur des tuyaux en cuivre pour éviter la corrosion. Merus diminue la présence de calcaire, augmente donc le risque de corrosion. Cependant Merus est également capable de protéger le cuivre contre la corrosion, à travers son mode d’action.

Le cuivre est souvent utilisé dans les échangeurs thermiques à cause de son excellente conductivité thermique. En particulier, les sois-disant échangeurs de chaleur à plaques brasées sont fabriqués totalement à base de cuivre. Ce genre d’échangeurs sont souvent présents dans les installations de chauffage urbain. Si ces échangeurs sont remplis d’eau, Merus dissout le calcaire dans l’eau. Vous trouverez les résultats et les chiffres sous „Volume dans l’échangeur de chaleur„.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK