Language

Refroidissement des machines

Dans la plupart des machines en fonction, de l’énergie sous forme de chaleur est produite pendant les procédés. Cette chaleur doit être conduite hors du système et éventuellement être utilisée ailleurs. Généralement, l’échange de chaleur se fait à travers un liquide de refroidissement. Ce liquide (souvent de l’eau) circule à travers les différentes parties de la machine à l’aide d’électrovannes. En fonction des dimensions de l’appareillage, ce refroidissement se fait de manière indirecte ou directe. La manière indirecte présuppose un cycle fermé de refroidissement et la manière directe est clairement le contraire, c’est-à-dire un cycle ouvert.

Dans ce genre de systèmes de refroidissement surviennent beaucoup de dépôts et qu’on retrouve partout dans la machine. Un des premiers signes de ce problème se voit lorsque les électrovannes sont plutôt serrées. Beaucoup trop de calcaire s’est déposé sur ces vannes de telle sorte à ce qu’elles deviennent difficiles à actionner et finissent par ne plus fonctionner du tout.

En conséquence, la capacité refroidissante diminue énormément et des travaux d’entretien considérables doivent être effectués sur la machine.

Merus dans la machine de refroidissement

Les Anneaux Merus sont installés avec grands succès dans de nombreuses machines avec liquides de refroidissement. Il s’agit typiquement de machines de refroidissement qui sont directement refroidies comme des compresseurs, des moules pour pièces en plastiques, des moteurs à Diesel (refroidis avec de l’eau douce ou de l’eau de mer), des joints de pompe, etc.

Puisque Merus fonctionne aussi très bien au contact de surfaces très chaudes, on peut livrer des résultats très satisfaisants à des températures de contact de plus 100°C. Lorsque l‘eau industrielle coule continuellement, il est clair qu’il y a moins de formation de dépôts.

L’experience montre que les cycles de maintenance sont généralement beaucoup plus longs et que les machines refroidissent plus efficacement qu’auparavant. Malheureusement, Merus ne travaille pas avec le même succès dans toutes les machines. Si des moteurs électriques sont installés dans la machine ou dans des fours électriques ou même dans des transformateurs, l’électro-smog (ou pollution magnétique) généré peut nuire à l’effet.

Les champs électriques sont parfois si forts qu’ils réduisent l’efficacité des vibrations dans l’eau et en diminuent ainsi l’effet. Toutefois Merus est capable de mesurer cet effet sur place et de trouver des endroits d’installations appropriées.

 

 

 

 

 

 

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK