Language

Une irrigation goutte-à-goutte efficace

L’irrigation goutte-à-goutte est connue pour être la solution la plus efficace quant à l’acheminement de l’eau vers la plante et vers le sol entourant directement la plante. Avec l’essor mondial de l’agriculture, le besoin en eau augmente de plus en plus. Dans les zones abondantes en eau, on y trouve souvent des pivots ou des gicleurs pour l’irrigation des sols. Mais plus la demande en nourriture, et ainsi en terres augmente continuellement, les ressources en eau deviennent d’autant plus limitées dans de nombreuses régions du monde. Ainsi, des solutions efficaces comme le goutte-à-goutte ou d’autres techniques similaires sont nécessaires.

Il n’y a simplement plus assez d’eau pour irriguer généreusement toutes les régions. Et c’est là qu’intervient le système d’irrigation goutte-à-goutte.  Comme vous pouvez le voir sur la première image, l’eau arrive directement à la plante, goutte par goutte. Alors, uniquement la plante elle-même et le sol qui l’entoure directement seront humides. L’eau est utilisée de manière très spécifique et le gaspillage est réduit au maximum.

L’eau utilisée pour l’irrigation est trop souvent loin d’être idéale

Puisque l’eau utilisée pour l’agriculture vient souvent de points d’eau libres tels que les rivières, lacs ou puits, elle contient beaucoup de minéraux et d’autres composants. Irriguer les plantes sans traitement contient des risques pour le système d’irrigation, les tuyaux et les valves. C’est pour cette raison que l’eau de puits est filtrée. Mais les parties dissoutes, comme le calcium, ne sont pas éliminées par ces filtres.

Cela veut dire que le calcium contenu dans l’eau est distribué à travers les tubes et les canalisations. C’est comme çà que les tuyaux, les pompes, les robinets et surtout les buses peuvent être bouchés et endommagés. Sur l’image, on aperçoit bien les croûtes qui commencent à se former. Et en très peu de temps, le calcaire peut bloquer les émetteurs et ainsi réduire la pression ou bien même stopper l’irrigation. Si des buses ou des émetteurs se bouchent individuellement dans le système, la distribution de l’eau sera inégale. Il ne s’agit que d’une question de temps avant que le système d’irrigation ne tombe en panne.

On sait, grâce à des nombreuses plantations agricoles, que les émetteurs doivent être souvent nettoyés à des intervalles réguliers. Ou même pire, qu’ils doivent être complètement remplacés après 3 ou 4 nettoyages.

Les anneaux Merus permettent à l’eau de couler couramment

Merus est capable de garder les sels de manière dissous afin de diminuer considérablement l’encrassement de tout le système d’irrigation. La capacité de l’anneau Merus à réduire la formation du calcaire, de la corrosion ou des biofilms entre également en jeu dans l‘ irrigation goutte-à-goutte. Le calcium dissout ne bloquera plus les buses des émetteurs, les valves ne seront plus en panne. Les biofilms présents dans les tuyaux ne bloqueront plus aussi les valves et émetteurs.

Combien d’anneaux Merus sont essentiels à un système d’irrigation dépend largement de la taille du système en question. Il faut par exemple savoir jusqu’où s’étendent les tuyaux. La qualité de l’eau est par ailleurs un autre facteur dans l’évaluation du nombre d’anneaux Merus. Il est important en tous les cas d’installer un anneau a chaque source d’eau qui alimente le système. C’est à dire chaque puits et chaque pompe au niveau d’un lac ou d’une rivière doivent être équipés d’un anneau. Dans tous les cas il faut un anneau Merus à chaque canalisation principale et, selon la dimension des gouttes-à-gouttes au niveau de quelques ou chaque branchement secondaire.  Cela parait chère mais ça ne l’est pas quand on compare avec les coûts pour les nettoyages réguliers des buses et de tout le système. Ou pire alors lorsque l’on doit changer des pièces du système d’irrigation. Le retour sur investissement ce fait entre 3 à 6 mois. Dans ce calcul, on ne prend même pas en compte les économies faites sur les équipements endommagés ou sur les nutriments ou le cas où l’eau n’arrive même pas à certaines plantes.

L’apport nutritif à travers le goutte-à-goutte

L’envergure de l’irrigation goutte-à-goutte ne se définit pas uniquement à travers l’apport en eau mais également à travers l’apport en nutriment vers la plante. L’utilisation du système d’irrigation pour la fertilisation a les mêmes avantages que pour l’apport en eau. Les fertilisants s’acheminent directement à la plante. Cela aboutit à moins de gaspillage et moins de besoin en nutriments.

Nos clients nous ont également rapportés que la hausse de la solubilité permet de mieux dissoudre les engrais et autres additifs. Tout en gardant le même rendement de la plante.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK