Language

Adoucisseur d’Eau

Décalcification ou adoucissement de l’eau sont deux mots différents qui désignent un même processus. L’adoucissement de l’eau est un terme plus technique pour la décalcification.

La dureté de l’eau est due principalement à la présence de sels alcalino-terreux. Si ces sels sont éliminés de l’eau, l’eau est alors décalcifiée. L’adoucissement de l’eau potable n’est pas nécessaire d’un point de vue de santé. Il faut plutôt éviter les effets négatifs du calcaire dans les tuyaux et les systèmes de canalisation.

Les sels sont dissous dans l’eau. Les ions dissous, principalement des ions calcium et magnésium, contribuent à la dureté de l’eau. Plus l’eau est dure, plus il est probable que les tuyaux et les systèmes se calcinent. Pour contrer ce phénomène, on utilise usuellement un système physico-chimique de détartrage/d’adoucissement de l’eau. Mais il existe heureusement des alternatives de procédés plus respectueux de l’environnement, comme l’Anneau Merus ! Notre alternative s’avère également durable et économique.

 

Anneau MerusUn Anneau Merus n’est pas un adoucisseur d’eau.

Les échangeurs d’ions sont généralement utilisés pour adoucir l’eau. En d’autres termes, les ions calcium et magnésium responsables de la formation du calcaire sont échangés contre des ions sodium. Ces derniers ne forment pas de dépôts et l’eau devient moins calcaire, plus douce.

Ainsi, les ions sont échangés à travers une résine échangeuse de cations qui se consomme d’elle-même. Par conséquent, cette résine doit être régénérée régulièrement. Le sel (NaCl) est nécessaire à la régénération. En plus, beaucoup d’eau est nécessaire pour le rinçage pendant la régénération.

Les valeurs moyennes pour une installation d’adoucisseur d’eau moderne sont d’environ 50 grammes de sel de régénération et d’environ 2 litres d’eaux usées par mètre cube d’eau par degré de dureté allemande (°dH). Cela signifie qu’à 20°dH, environ 1 kg de sel de régénération et 40 litres d’eau sont consommés par mètre cube d’eau produite.

Montpellier, par exemple: La dureté de l’eau dans la zone urbaine se situe entre 30 et 55° f (16,8-30,8 °dH) ce qui se traduit par une eau très calcaire. Dans ce cas, un adoucisseur est indispensable.

Une personne consomme statistiquement 150 litres par jour, extrapolé pour une famille de quatre personnes, cela correspond à environ 220 m3 d’eau  par an.Avec une installation d’adoucissement de conception plus récente, 250 kg de sel de régénération et 10 m3 d’eaux usées supplémentaires par an seront ainsi facilement consommés. Avec des systèmes plus anciens ou ceux qui se régénèrent en fonction du volume, cette consommation est souvent beaucoup plus élevée.

Cette régénération des adoucisseurs rejette donc des quantités considérables de sel aux stations d’épuration des eaux usées et est donc considérée comme peu respectueuse de l’environnement.

En outre, l’eau déminéralisée reste indispensable pour certaines applications comme pour l’eau d’alimentation des chaudières ou l’eau pour les processus de production. Elles nécessitent d’être traitée chimiquement. Un adoucisseur d’eau ou une installation de filtration est nécessaire.

Quand est-ce qu’un adoucisseur d’eau est utile?

Ici, vous trouverez une chaîne d’argumentation pour savoir si installer une machine de décalcification est une solution nécessaire pour votre eau de robinet ou bien si l’Anneau Merus est un traitement suffisant pour adoucir votre eau de maison.

En industrie, la question ne se pose souvent pas. Car pour certaines applications, une eau déminéralisée avec un degré de dureté de zéro est absolument nécessaire.

Le choix de l’entretien de l’eau dépend de l’application. Les procédés critiques comme dans le traitement de l’eau de chaudière ou les procédés de production ont besoin d’eau traitée chimiquement. Dans ces cas là, une installation de décalcification ou de filtration est indispensable. Par exemple, on peut choisir une solution d‘osmose inverse ou d’ultrafiltration. Et dans tous ces cas, Merus peut être utilisé en tant que traitement de soutient aux différents procédés de décalcification.

L’Anneau Merus a le même effet à des coûts nettement inférieurs

L’Anneau Merus remplit la même fonction dans les applications qui ne nécessitent pas nécessairement de l’eau déminéralisée. Il empêche la formation de dépôts de calcaire et réduit les effets d’une eau dure. Cela permet de protéger la tuyauterie et les appareils en respectant l’environnement et à un coût nettement inférieur.

Mais en général, une eau douce n’est pas forcément nécessaire. Dans les maisons privées il s’agit beaucoup plus d’empêcher les dépôts de calcaire dans la cuisine ou la salle de bain. Ou de protéger les tuyauteries et les chaudières du calcaire.

En industrie, il faut plutôt choisir de protéger les canalisations et les appareils contre l’encrassement. Cet objectif est facilement réalisable avec la technologie Merus à un prix réduit par rapport à une installations de décalcification. L’Anneau Merus modifie la tension de surface dans l’eau. Et à travers cela on obtient une eau plus douce sans faire de changement dans la composition chimique.

Beaucoup de nos clients remplacent leur vieil adoucisseur d’eau par un Anneau Merus. Le nouvel investissement, qui est nettement inférieur, est un by-pass élégant. Pour ne pas se jeter à l’eau complètement, nous proposons à nos clients un test gratuit.

L’Anneau Merus ne consomme pas d’électricité et ne nécessite pas de sel régénérant. C’est un point important. Beaucoup d’utilisateurs étaient fatigués d’acheter de grandes quantités de sel régénérant, de le transporter à la cave et de le recharger encore et encore.

Dans l’industrie, l’Anneau Merus remplace également les adoucisseurs d’eau. Surtout dans les régions du monde où l’eau est une ressource très rare. Une économie d’eau de 5% ou 10%, en optimisant ou en éliminant la régénération de l’adoucissement de l’eau, est un paramètre considérable. A titre d’exemple, au Moyen-Orient où le litre d’eau coûte parfois cinq fois plus cher qu’un litre d’essence, des économies considérables sont rapidement réalisées.

Dans la vidéo on aperçoit une bouilloire ménagère. L’enregistrement a été fait quelques mois après l’installation de l’Anneau Merus dans une maison privée. On voit du calcaire sur le fond de la bouilloire. Ceci est tout à fait naturel et inévitable si l’on n’utilise pas de filtre. Partout où s’évapore l’eau, il y aura une accumulation de particules initialement dissoutes dans l’eau.

Celui qui s’attendait a voir du calcaire dure et encrassé se trompe. Pour le nettoyage on peut s’épargner tout type de produit anti-calcaire ou de vinaigre. La vidéo à été prise spontanément par une de nos cliente. On voit rapidement qu’il y a quelques traces de calcaire sur le chiffon avant qu’elle ne nettoie la première fois sur la vidéo. Cela est due au fait que la cliente est habituée aux eaux dures. Elle pensait qu’elle devait nettoyer la bouilloire en profondeur mais à sa surprise que le calcaire s’est nettoyé facilement avec un chiffon, elle décida de faire une vidéo.

On voit ainsi que le Merus Ring a un effet différent qu’une installation de décalcification. Celui qui s’attend a ne plus voir de traces de calcaire dans la maison sera déçu. Simplement, l’objectif de garder les tuyaux et appareils dépourvus d’encrassements calcaires et traiter l’eau du robinet sans produits chimiques est néanmoins remarquablement atteint. Le fait que les canalisations soient constamment sous l’eau engendre des dépôts minéraux inévitables mais dissous. Ainsi, à travers une utilisation normale des robinets, se nettoieront peu à peu les tuyaux.

*Nous répondons avec plaisir à vos appels en allemand, anglais et petit français. C'est pourquoi nous vous prions d'envoyer vos demandes par écrit par e-mail ou d'utiliser notre formulaire de contact. Nous transmettons les questions à nos partenaires français. Ils peuvent vous conseiller en détails.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK