Language

Réduction de l’encrassement dans les systèmes d’osmose inverse

Utilisateur: Desalination Plant (RO), Arabie Saoudite

Dans de nombreuses régions du monde, il est difficile de se procurer de l’eau potable. Même l’eau de puits doit être traitée pour qu’elle devienne de l’eau potable.

osmose inverse mobile dans un conteneur

Dans de nombreux cas, l’osmose inverse est utilisée pour filtrer le TDS (total de solides dissous) de l’eau du puits, produisant ainsi une eau potable raisonnablement acceptable. Une société en Arabie Saoudite opère plusieurs installations d’osmose inverse pour cette application.

La concentration élevée de TDS cause quelques problèmes au niveau des membranes d’osmose inverse. Surtout dans les systèmes qui fonctionnent à haute pression.

Les minéraux de l’eau ne sont que partiellement rincés avec le rétentat. Une partie reste collée au diaphragme et l’obstrue. Le résultat est l’encrassement bien connu de la membrane.

De nouvelles membranes devaient être installées dans ce système tous les trois mois. Parce que la pression au niveau de la membrane devait être augmentée jour après jour pour atteindre la quantité de production souhaitée.

Les filtres à impuretés installés devant le système devaient également être remplacés une fois par semaine. Afin de prolonger la durée de vie de la membrane, différents additifs chimiques doivent être dosés. Avec la chimie, la croissance de l’encrassement peut être ralentie, mais n’est généralement pas complètement évitée.

Le résultat

Des Anneaux Merus ont été installés au système d’osmose, qui était connu pour être très réactif. Immédiatement après cette installation, on a constaté que la quantité de production quotidienne ne diminuait plus.

Des résultats stables ont été obtenus sur plusieurs semaines, de sorte qu’il a été décidé d’arrêter l’addition chimique à ces osmoses inversées. Pendant plus d’un an, il n’y a pas eu d’encrassement sur la membrane équipée de Merus. Ce n’est qu’alors que l’opérateur a décidé d’équiper toutes les unités d’osmose inverse d’Anneaux Merus.

L’investissement avait déjà été amorti en 2 mois. Surtout parce qu’aucun additif chimique n’est plus nécessaire. La production est stable sans interruption spontanée pour un échange membranaire. Non seulement le préfiltre, mais aussi la durée de vie de la membrane elle-même a été prolongée.

Même les pompes ne fonctionnent plus à pleine puissance. Vous avez besoin de moins de pression pour pousser l’eau à travers la membrane, car il n’y a plus de dépôts à déranger.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus et paramétrer les cookies