Language

Algues dans la Tour de Refroidissement

Utilisateur: Crompton Greaves, India

La division luminaires de Crompton Greaves Ltd, située dans le Gujarat, est l’un des plus anciens fabricants de lampes au monde et le plus grand fabricant de lampes en Inde.

Algues dans la Tour de Refroidissement

Le refroidissement est nécessaire pour divers procédés de production. Le client utilise de l’eau de puits de forage, avec une teneur élevée en carbonate de calcium et en TDS. Un système d’osmose inverse est installé pour réduire le TDS de l’eau, avant son utilisation dans le système de refroidissement.

Malgré tout, cela n’a pas empêché la formation considérable de tartre et d’encrassement à l’intérieur des échangeurs de chaleur. Tant pour le refroidissement du compresseur que pour les bassins à enveloppe externe, où l’eau de refroidissement est pompée à travers l’enveloppe du réservoir afin de tempérer le produit qui s’y trouve. Cet encrassement a considérablement réduit les performances des machines. Par conséquent, un nettoyage de l’échangeur de chaleur au moins tous les 3 mois était nécessaire. L’enveloppe du réservoir doit être nettoyée chimiquement au moins tous les 6 mois.

Le résultat – Les algues et le calcaire ont disparu

Un Anneau Merus a été installé devant la tour de refroidissement, là où l’on pouvait trouver beaucoup d’algues. De plus, devant l’échangeur de chaleur pour le compresseur et à l’entrée de l’enveloppe du bassin, un autre Anneau Merus a été installé. Comme il s’agit d’une petite boucle, avec ces deux Anneaux Merus, nous avons traité l’ensemble du système de liquide de refroidissement.

Et seulement après quelques jours suite à l’installation, on a pu voir combien de calcaire a été emporté par la purge au niveau de l’enveloppe du réservoir.
Le rendement du compresseur est devenu stable. Lorsque l’échangeur de chaleur a été ouvert pour une inspection de routine après 3 mois, la balance avait presque totalement disparu. Tous les tubes de l’échangeur de chaleur étaient propres. Il n’y avait pas besoin d’un nettoyage approfondi comme dans le passé, il suffisait de laver les surfaces de temps en temps. Cet échangeur de chaleur est maintenant stable pendant plus de 5 ans.

Les algues de la tour de refroidissement ont disparu. On n’y trouve plus que de petites tâches aujourd’hui. Le client n’a plus besoin d’ajouter des produits chimiques à son système, ce qui lui permet de réaliser encore plus d’économies. Le retour sur investissement de cette installation a été d’environ 2 mois.
De plus, le client a décidé de ne plus utiliser l’osmose inverse ; il utilise actuellement l’eau du puits de forage directement dans son système.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK