Unité formant colonie – UFC

Que veut dire UFC ?

UFC – Unité Formant Colonie – est un indicateur permettant de dénombrer la quantité de microorganismes. Cette figure décrit le nombre de bactéries ou de champignons qui vivent et se multiplient dans sur une surface ou dans l’eau pendant une certaine période de temps. Il est nécessaire de considérer une période de temps, car une seule bactérie peut rapidement devenir une colonie entière. La valeur mesurée d’un seul point dans le temps ne peut donner aucune information sur la quantité réelle de micro-organismes. Pour assurer la comparabilité, ces numérations bactériennes se réfèrent toujours à 100 ml ou à un litre.

UFC et l’histoire de la sécurité de l’eau

En 1892 la ville  d’Hamburg en Allemagne a fait face à une épidémie d’eau dans la rivière de l’Elbe. La contamination était due à une bactérie qui avait atteint la rivière par les eaux d’épurations provenant d’un camp de réfugiés. Cette épidémie a coûté la vie a environ 7000 personnes. Robert Koch, qui gagnera plus tard le prix Nobel de médecine, avait investigué cette crise. Alors qu’il faisait des tests micro-biologiques, il trouva beaucoup de bactéries dans ces échantillons. À l’époque, l’eau potable était directement prélevée de la rivière, sans aucune purification. Pour assurer la santé publique, Koch recommanda de filtrer l’eau avant son usage. Ainsi, pour garder une concentration de bactéries de moins que 1 UFC/100 ml d’eau. Ce standard d’unité formant colonie, qui a été introduit à cette époque, est toujours utilisé mondialement jusqu’a aujourd’hui.

Directives et Ordonnances sur la qualité de l’eau

Les bactéries ou champignons présents dans l’eau potable peuvent mettre en danger la santé du consommateur et sont donc strictement surveillés. Cela s’applique non seulement à l’eau potable, mais aussi à l’eau de refroidissement, par exemple. Il existe donc des réglementations correspondantes au niveau national ou européen, où les valeurs limites autorisées pour les eaux respectives sont décrites. Les directives allemande et française sur l’eau potable sont basées respectivement sur la directive-cadre européenne sur l’eau potable et la loi sur la lutte contre les infections. Aux États-Unis, la qualité de l’eau est régulée par l’Agence de la Protection de l’Environnement (EPA). Et l’organisation mondiale pour la santé (OMS) recommande les mêmes valeurs UFC pour la sécurité et qualité de l’eau potable que l’EPA.

Échantillonnage de l’eau potable

La manière dont l’échantillonnage doit être effectué est également réglementée dans l’ordonnance sur l’eau potable. L’échantillonnage et l’analyse doivent être effectués par un organisme certifié. Par ailleurs, il est impératif que les échantillons d’eau soient prélevés toujours sous les mêmes conditions. Ensuite, il est important que l’analyse soit effectuée le plus vite possible après le prélèvement. Cela permet d’éviter une contamination de l’échantillon post-prélèvement, ce qui peut fausser les résultats.

L’échantillon d’eau est alors étalé  dans une boîte de Pétri. L’échantillon est gardé à une certaine température pour un certain temps.  S’il faut s’attendre à une grande quantité de micro-organismes, l’échantillon d’eau peut également être dilué. Ensuite, les microorganismes se multiplient dans l’eau de la boite de Petri. Après une certaine période dans des conditions normalisées, le nombre d’UFC dans l’eau peut être déterminé. Les colonies peuvent être comptées une par une. Dans la plupart des cas, ceci est effectué manuellement dans un laboratoire certifié. Par ailleurs, les boites de Petri sont transparentes (voir foto) et les colonies sont ainsi directement visibles à l’oeil nu. Le comptage des cellules se fait soit à l’oeil nu, si elles ne sont pas nombreuses. Ou bien à l’aide d’un microscope, si les colonies sont très présentes. Le résultat est donné en UFC/l ou UFC/100 mL.

En testant par exemple les eaux usées, il faut s’attendre à une grande quantité de microorganismes. Donc pour obtenir des résultats utilisables et plus claires, l’eau doit souvent être diluée. Les valeurs supérieures à 100 UFC/100 ml ne sont pas autorisées pour l’eau potable. Et l’eau de refroidissement devrait contenir réglementairement moins de 10 000 UFC/100 ml.

On peut se demander pourquoi l’eau de refroidissement devrait être testée si elle n’est pas destinée à être bu. La raison est qu’il est possible de détecter de la Legionella dans les tours d’eaux de refroidissement. Et ceci est grave car la contamination peut se faire, outre que par aspiration de l’eau contaminée, également par inhalation des aérosols. Cela veut dire que se tenir debout à la dérive du vent à proximité d’une tour de refroidissement peut aboutir à une infection.

Les limites sont fixées et contrôlées par l’État. Comme il n’existe pas de norme internationale, les valeurs peuvent varier d’un pays à l’autre.

*Nous répondons avec plaisir à vos appels en allemand, anglais et petit français. C'est pourquoi nous vous prions d'envoyer vos demandes par écrit par e-mail ou d'utiliser notre formulaire de contact. Nous transmettons les questions à nos partenaires français. Ils peuvent vous conseiller en détails.

Nous utilisons des cookies Les cookies nous permettent d’accroître la convivialité de nos pages Internet et d’en améliorer le contenu en continu. En continuant à consulter les pages Internet, vous acceptez l’utilisation de cookies.'En savoir plus et paramétrer les cookies'.

OK